Cette étape d’aménagement a mis en parallèle l’électricité et l’isolation. En effet, avant de pouvoir isoler et coffrer il nous fallait tirer l’électricité pour que les câbles sortent où on le souhaite.

La phase “électricité” a consisté à :

  • Faire le schéma électrique du Griffon (En découvrir plus ici)
  • Choisir et commander le matériel électrique (plus facile à dire qu’à faire…parlez en à Conrad ! )
  • Tirer les câbles électriques en étiquetant tout bien pour ne pas être perdus au moment des branchements (en pensant à bien vérifier que les étiquettes ne se décollent pas pendant la nuit…hum)

Côté isolation nous avons opté pour 7,5 cm de laine de verre (parois verticales et plafond) coffrés à l’aide de panneaux de contreplaqué sur lesquels nous avons posé 5mm de liège.

La phase “isolation” a consisté à :

  • Acheter les matériaux : laine de verre, liège et contreplaqué
  • Préparer les plaques de contreplaqué : mesures, découpes et collage du liège
  • Poser la laine de verre entre les montants métalliques du Griffon
  • Coffrer avec le contreplaqué-liégé
 
 
 
 
 

“Quoi ? De la laine de verre ? “

Non je n’ai pas oublié tout ce que j’ai appris à l’ASDER ! Nous avons choisi la laine de verre pour son bon rapport résistance thermique-imputrescibilité-souplesse de pose-prix… et on compensera l’impact écologique en supprimant notre consommation d’électricité d’origine nucléaire…

Et puis c’est la première fois que nous aménageons un fourgon et on veut réduire les risques liés à l’humidité; la laine de verre nous a paru un bon choix de ce côté là. A voir à l’usage.

A bientôt pour la suite de l’aménagement du Griffon…

Vous avez aimé cet article ?

Dites le nous !

Note moyenne : 5 / 5. Nombre de votes : 2

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis.

Vous avez aimé cet article ?

Suivez nous plus facilement sur votre réseau social préféré

Désolés si cet article vous a déplu !

Aidez-nous à améliorer nos articles !

Comment peut-on améliorer cet article pour le rendre plus attrayant ?

7 commentaires

Laisser un commentaire